Sommet de l’UA : « Faire taire les armes en Afrique »

Share

« Faire taire les armes », c’est le thème du 33 e sommet de l’Union africaine qui vient de s’ouvrir ce dimanche 9 février au siège de l’organisation continentale à Addis-Abeba, capitale Éthiopienne. Au cours de ce sommet, le question sécuritaire au Sahel, la crise en Libye, la protection de l’environnement et la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC).

A la tribune, devant un parterre de chefs d’État et de gouvernement, de ministres et de diplomates venus participés, el président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a dit sa fierté de présider l’Union africaine (UA) pendant un an. Il s’est déclaré prêt à organiser un sommet pour aider à la création d’une armée continentale africaine afin de lutter contre le terrorisme qui se vit au Burkina Faso, Mali, Kenya, Bénin, Nigéria, RD Congo,…

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa lors de son discours, il insiste sur la mise en œuvre de la zone de libre-échange de  annonce un sommet au mois de mai 2020 et met l’accent sur les droits des femmes, se prononçant au passage pour la parité en politique.

Cyril Ramaphosa a également confirmé qu’il va organiser, dans la capitale sud-africaine et toujours en mai, un sommet extraordinaire sur les questions de sécurité. Un sommet sur le thème « faire taire les armes ». À noter également que tous les intervenants, ce matin, ont exprimé leur soutien à la cause palestinienne. Par ailleurs, Cyril Ramaphosa a également affirmé qu’il soutenait le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, parlant même d’un État souverain et indépendant.

 

Share
Share
Aller à la barre d’outils