FJDF marquée par la nomination des nouveaux procureurs en RDC et l’acquittement de Donald Trump

Share

La semaine du 3 au 9 février a été dominée par les points essentiels suivants :

Le président américain Donald TRUMP a été acquitté par le sénat américain, il était accusé pour abus de pouvoir et entrave de la bonne marche du sénat. Au lendemain de son acquittement par le Sénat à l’issue d’un procès en destitution acrimonieux, Donald Trump s’est déchaîné jeudi contre ses opposants politiques, accusés d’être “malhonnêtes” et “corrompus”.

Le président américain acquitté

En RDC, le président Felix TSHISEKEDI a nommé des nouveaux procureurs de la cour constitutionnelle, de la cour de cassation et du conseil d’Etat. Il a aussi nommé le président de la haute cour militaire. Aussi c’est l’arrivée de la première ministre belge à Kinshasa qui a eu des entretiens avec le président de la République et d’autres quelques membres des institutions de la RDC dans le cadre de la coopération Belgo-congolaise.

Par ailleurs une rencontre interinstitutionnelle avec à la tête le gouverneur du Nord-Kivu, membres du Gouvernement Provincial, Assemblée Provincial a eu lieu à Goma pour évaluer la situation sécuritaire dans la province particulièrement en Ville et Territoire de Tous ont réaffirmé leur engagement d’accompagner les Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans la mission de pacification de la zone.

Entre temps, un autre cas de massacre s’est produit à Makusa à quelques kilomètres de Mangina où une dizaine des personnes auraient été tuées et d’autres portées disparues selon la société civile provocant un déplacement massif de la population vers le centre ille de Beni, d’autres jusqu’à Butembo sans assistance humanitaire. 12 corps sans vie  en décomposition  auraient été retrouvés à Mantumbi et mis en terre par les secouristes. Ce mouvement inquiète les autorités qui craignent la propagation de la maladie à virus Ebola, l’apparition des égorgeurs dans les contrées qui accueillent les déplacés ainsi que la crise humanitaire.

En ville de Butembo, ce sont les déguerpis de Rughenda soutenus par quelques membres des groupes de pression de la place qui ont organisé une manifestation jusqu’à la mairie et ont fait un sit-in au parquet près le Tribunal de Grande Instance pour dénoncer selon eux l’injustice et la corruption des certains personnels de justice. D’ailleurs, une action disciplinaire a été ouverte à l’encontre d’un greffier entrainant ainsi sa suspendu momentanée de ses fonctions. Un autre sit-in a été organisé par les agents de la mairie devant le bureau administratif pour réclamer selon eux les arriérés de salaire de 6 mois. Le gouvernement provincial a dépêché le ministère de justice pour s’acquérir des faits.

La vaccination contre la maladie à Virus Ebola se poursuit en Ville de Butembo, les élèves ont été parmi les bénéficiaires. Les équipes de vaccination se sont rendues dans différentes écoles de la place.

La population de Lubero a observé une journée sans activités pour dénoncer le comportement de l’administrateur assistant qui se donnerait aux coups et blessures volontaires sur un opérateur économique. Le gouverneur de province l’a suspendu dans ses fonctions. Deux policiers auraient été poignardés et leurs armes ravis à Nduko par des présumés mai-mai à plus ou moins 3 Km de la Ville de Butembo.

Tel est l’essentiel du contexte de la semaine et la FJDF s’est donnée au travail  pour la promotion, la défense et la protection de la femme.  D’où les activités réalisées suivantes :

Share
Share
Aller à la barre d’outils