FJDF: Les africains doivent rester vigilants face au coronavirus

Share

Nous avons suivi par la voie des ondes qu’un cas de corona Virus a été détecté en Egypte, il serait le premier en Afrique, c’est pourquoi tous Africains doivent rester vigilants et se prévenir contre cette dangereuse maladie qui vient de plus de mille personne en moins d’un moins. Pour montrer l’implication dans la lutte contre les épidémies, le ministère de la Santé de la RDC a fait une simulation en invitant les personnes soignants à prendre des dispositions utiles et à toute l a population d’observer les règles d’hygiènes.
Soit une autre chapitre en RDC, les personnels de justice ont déclenché un mouvement de grève sur toute l’étendue national pour réclamer le paiement de leur salaire ; ainsi il n’ y a pas eu d’audiences aux juridictions civiles. Signalons qu’un accident mortel de circulation routière s’est produit à Kinshasa, 15 personnes seraient mortes et 60 blessés graves.
Par rapport aux actions liées à la paix au Nord-Kivu, la présidente de l’assemblée nationale est arrivée à Goma, puis s’est rendu à Beni en début de la semaine pour réconforter la population et s’enquérir personnellement de la situation sécuritaire. Dans la même foulée il se te tient à Goma un festival dénommé « Festival Amani » et à l’occasion de son ouverture, le gouverneur de province a demandé aux participants de contribuer chacun une somme d’1 dollar pour aider les déplacés du territoire de Beni ; parce que dans les jours passés il s’est encore observé un mouvement de la population en territoire de Beni, de Mangina vers d’autres agglomération, les habitants se sont déplacés craignant pour leur sécurité et un grand nombre s’est rendu en ville de Beni et de Butembo. Un élu provincial en visite de compassion sur place ainsi que la société civile a demandé aux habitants qui y restaient de ne pas vider le lieu pour ne pas permettre à l’ennemi de
s’y installer.
S’agissant des actions de la riposte d’ebola, les in formations qui circulent font état de 2 guéries qui seraient déchargés au centre de traitement d’ebola en ville de Beni au courant de la semaine.
En ville de Butembo, les déplacés de Mangina sont arrivés en masse, interrogé à ce sujet, l’ONG USPRON a identifié au moins 13.000 personnes dont la plupart est reçu et encadré dans les familles d’accueille et ceux héberger au site de Vusesa. C’est pourquoi un appel a été lancé aux personnes de bonne volonté de leur venir en aide en vivres et non vivres.
Par ailleurs un lot très important du riz fourni par le programme alimentaire mondial serait déclaré impropre à la consommation par les analyses du laboratoire de l’office congolaise de contrôle de Butembo alors qu’il serait destiné aux malades dans les centres de trai Ebola et centre de transit. Signalons aussi que la résidence du maire adjoint a été attaquée par des inconnus armés qui ont tué par balle le policier commis à sa garde. Les militants de la Lutte pour le
Changement LUCHA surtout à Butembo qui manifestaient pour dénoncer l’insécurité à Beni ont été molestés par les éléments de la police à la mairie tembo.
Enfin en territoire de Lubero, la société civile dénonce l’insécurité que serait entrain de commettre les groupes armés qui s’attaquent aux éléments de l’ordre dont la police après l’assassinat d’un policier à Nduko.
Pour ce qui est des activités avec les partenaires, la FJDF a participé à la réunion préparatoire de la journée internationale de la femme, à la réunion pédag que de la Tripartite membre de la Synergie des femmes pour les victimes des violences sexuelles sur la préparation de la formation des filles ambassadrices pour la paix, et à la réunion d’évaluation des Espaces ami d’enfants. Elle a en outre participé à la formation de RECOPE à Kyondo, Kalunguta et Kirumba et celles des APS à
Butembo. La FJDF a effectué une descente à Vahyana, territoire de Beni pour sensibiliser les pasteurs du poste de la CEBCA, les directeurs et préfets des écoles conventionnées de cette église sur la « Enfin elle a assisté les victimes des violences sexuelles aux audiences tenues au tribunal Militaire de garnison de Beni -Butembo
Tel a été l’essentiel du contexte de la semaine du 11 16 et les activités se sont déroulées normalement à la FJDF et sont détaillées dans les lignes qui suivent.
Les émissions radio diffusées ont été produites à la radio Cetrobbo et la Radio Moto Butembo-Beni sur le service organisé au sein de la FJDF pour l’accompagnement judiciaire des cas des violences sexuelles reçus au cours de l’année 2019. C’était une suite de l’émission passée qui consistaient à parler des différentes formes des violences sexuelles selon les cas reçus, parler de la situation des victimes et de celle de présumés auteurs. Nous avons parlé principalement des cas de viol. Nous ns insisté sur la procédure et les peines qui ont été prononcées à l’endroit des bourreaux condamnés. La FJDF a rappelé que les cas de viol ne s’arrangent pas à l’amiable ; ni l’OPJ, ni le magistrat au parquet, ne peut mettre fin au dossier du viol ; le fait d’aller en justice contribue à la réduction de l’impunité. Au cours de l’émission, nous avons parlé du délai de la procédure qui est de 3 mois au maximum selon la loi sur la procédure en matière des violences sexuelles car
les infractions de violence sexuelles sont réputée de flagrance. Nous avons aussi parlé des juridictions compétentes et l’accompagnement gratuit des victimes par la FJDF.
A la Radio du Peuple pour son Education, avons parlé de la stérilisation forcée. La FJDF a sensibilisé les pasteurs, les directeurs et les préfets du poste ecclésiastique de Vahyana sur la succession. Les participants étaient au nombre de 100 dont une femme. La FJDF a facilité 3 thèmes en faveur des membres des Réseaux Communautaires de
Protection de l’Enfant et des Agents psycho sociaux : Les droits et devoirs des enfants. Le cadre juridique sur la protection de l’enfant Les violations graves des droits des enfants et les Mécanismes de communication, d’information et de surveillance.
Succession ».
a) De la préparation et production des émissions radios
b) De la sensibilisation des masses
c) De la facilitation des thèmes
III. DES ACTIVITES REALISEES
1. DE LA VULGARISATION
Orientations juridiques
2. DE L’ACCOMPAGNEMENT JURIDICO-JUDICIAIRE
Au Tribunal Militaire de Garnison de Beni
Au tribunal de paix de Beni,
-dans le RC5040/4801,
Au parquet près le Tripaix de Butembo,
Au Parquet Militaire
a) De la consultation et accompagnement juridique des cas
Pour ce qui est des cas de v iol, :
Concernant d’autres cas de v iolences basées sur le genre :
Un cas de pension alimentaire
Orientation juridique :

Un cas de conflit conjugal
b) De l’accompagnement judiciaire et du suiv i des cas accompagnés
Au courant de la semaine, la FJDF a enregistré et consulté 5 cas parmi lesquels 3 cas de viol et 2 cas des autres violences basées sur le genre. Les victimes et leurs accompagnateurs ont bénéficié des conseils juridiques et aussi ont été sensibilisés sur la nécessité d’ester en justice et sur la procédure judiciaire en cas de viol et d’autres faits infractionnels la situation des victimes
De 0 à 10 ans : 1 cas
De 11 à 17 ans : 2 cas
Adultes : 0 cas.
Pour ce qui est de la situation des agresseurs :
Inconnu : 0 ;
Connu : 3 dont 2 civils et 1 policier.
De ces cas de viol, 2 parents ont promis revenir pour une éventuelle poursuite judiciaire et 1 n’a pas donné son consentement.
: il s’agit d’une femme de 4enfants séparée de son mari ; ce dernier déjà engagé dans une autre union ne subvient plus aux besoins de ses enfants laissant toutes les charges à la femme ; elle veut que celui-ci subvienne aux besoins des enfants.
La FJDF a lancé une invitation à cet homme ; arrivé au bureau nous lui avons rappelé son devoir quant à ce problème ; il a promis revenir nous faire part de la décision de la famille mais il a reconnu l’affaire dans lequelle un homme séparée de son épouse est venue sollicitée la FJDF pour faciliter le retour de son épouse au foyer. La FJDF a émis une invitation à la femme malheureusement elle ne s’est pas présentée. Il est envisagé une 2ème invitation à adresser à l’épouse.
– Le jugement a été rendu dans les dossiers RP 1345 à 20 servitude pénale principale et au paiement de 30 000 000 de francs congolais de dommages et intérêts et dans le RP 1344 à 7 ans de 7 ans de SPP et 5000 000 de dommages et intérêts. Nous avons instrumenté la notification de la date d’audience au compte de la victime Nous avons fait le suivi d’un dossier pour le quel le numéro n’est pas encore attribué.
– dans le RMP 1558/KPT/020, l’auditeur a promis une suite favorable
– Suivi de la lettre de sollicitation d’assistance en survie de l’enfant d’une victime dans le RMP 1441/NZK/019 ; nous avons approché l’auditeur et il a promis une réponse favorable contacté le magistrat instructeur dans un dossier ou le bourreau est aux arrêts
– vérifié le dossier qui est encore au camp militaire ; l’auditeur va émettre une réquisition d’information la FJDF a fait le suivi des 2 cas de viol aux quels les numéros ne sont pas encore attribués; dans le RMP 069 /PR/MWL et le RMP 059/PR/FTK les bourreaux sont sous mandat d’arrêt provisoire. pour le suivi de la lettre sur l’enquête du service genre, le procureur a demandé à l’inspecteur de faire rapport.
– Consulté 2 cas dont un de pension alimentaire et l’autre de conflit conjugal dont le couple est en séparation. Dans tous les cas les invitations ont été émises à l’endroit des incriminés mais pour le 2ème cas le concerné ne s’est pas présenté.
– Suivi du dossier d’une dame à qui il fallait l’exécution d’un engagement a sa faveur. Il a été honoré en moitié, un délai supplémentaire des 3 mois a été ajouté au
débiteur.
En outre, 2 séances de médiation ont eu lieu au bureau au compte des 2 femmes et les dossiers évoluent normalement. D’autres femmes ont continué le suivi de leurs dossiers. La coordination a réalisé diverses activités parmi lesquelles.
Après l’exploitation des rapports des services du dernier trimestre 2019 et la récolte des données la coordination est entrain d’élaborer le rapport annuel des activités de la FJDF exercice 2019. Toutefois elle a fait le suivi et l’observation des recommandations données la semaine passée. Les acteurs de terrain ont été contactés ; il s’agit de ceux de Bulambo, Vitungwe et Njiapanda le suivi a porté sur l’accès aux crédits des AVEC Twanzane et Wanamahika. La FJDF s’est entretenu avec la présidente de l’AVEC Kisinga sur le remboursement de la dette d’un membre décédé que la famille avait promis payer.
Nous avons communiqué les thèmes retenus pour la
célébration de la journée internationale de la femme.
Au parquet près le Tribunal de Grande Instance
Au cabinet
D. DE LA COORDINATION DES ACTIVITES
A Bulambo,
A Vitungwe :
A Njiapanda

a) De l’accompagnement des services
b) De l’accompagnement des acteurs de terrain et suivi des activités Thème international : « je suis de la génération Egalité : Levez-vous pour les droits des femmes » et le thème national : « congolaises et congolais ; levons vous pour défendre les droits des femmes ». concernant l’activité des AVEC, le suivi a consisté à l’évolution du remboursement du crédit rotatif dans l’AVEC Tuyitsinge ;
La FJDF a réalisé les activités suivantes avec ses partenaires :
1. SAFDF : Facilité les formations des Réseaux Communautaires de Protection de l’Enfant et des agents psycho sociaux dans le programme :
2. Dans l’activité d’Espace Ami d’Enfant, 195 enfants dont 131 anciens et 64 anciens ont été sensibilisés sur les devoirs des enfants et ont bénéficié des différents jeux dont le football, jeux cordes, tambour, …
3. LLIGA : Continué avec l’identification des victimes éligibles à la réinsertion ;
4. Pour tous les partenaires la FJDF : élaboré le rapport annuel des activités, exercice
2019 ;
– Participé aux rencontres suivantes :
la réunion préparatoire de la journée internationale de la femme (service genre et famille) la réunion d’évaluation des activités de l’Espace Ami d’enfant (SAFDF), la réunion pédagogique de la formation sur l’entrepreneuriat féminin à l’intention des Filles ambassadrices de la paix et les femmes leaders (SFVS).
Ainsi, la FJDF projette :
avec la SAFDF à Butembo, Kyondo, Kalunguta et Kirumba.
– Faire une publication dans un dossier de meurtre en vue d’un plaidoyer ;
– Faire le suivi des activités de terrain ;
– Exploiter les rapports des différents services de la FJDF et des acteurs de terrain ;
– Exploiter les correspondances des différents partenaires ;
– Organisé les activités de sensibilisation ;
– Participer aux activités des partenaires dont la réunion préparatoire de la journée internationale de la femme et l’atelier sur l’entreprenariat féminin ;
– S’entretenir avec les victimes à réinsérer ;
-finaliser le rapport annuel des activités de la FJDF exercice 2019
– Documenter et analyser les cas des crimes de violences sexuelles comme crimes
internationaux ;
– Continuer la mise à jour du plan de sécurité ;
– Mettre à jour le registre d’incidents sécuritaires ;
– Elaborer une publication des activités des résultats et recommandations obtenues de
l’étude de diagnostic:
la coordination de la FJDF et les autres membres de la tripartite ;
– Continuer les activités d’animation Espace Ami d’enfant ;
c) Des activités avec les partenaires « Soutien psychosociale et renforcement des mécanismes de protection pour les enfants, familles et communautés affectés par la maladie à virus Ebola dans 7 zones de santé de la sous coordination de Butembo dans le Nord-Kivu.
Circuler dans les 7 Zones de santé de la Sous coordination de Butembo dans le Nord-Kivu »
« Maisons d’Ecoute : Espace pour les Droits à l’intégrité physique, à la sécurité et au bien être des femmes en RDC » :
– Préparer et produire les émissions radio ;
– Préparer les dossiers à accompagner aux différentes instances judiciaires et assister les victimes aux différentes instances ;
– Faire le suivi des cas aux instances judiciaires et rédiger les actes de procédures ;
– Accompagner les différentes Associations Villageoises d’Epargne et de Crédits ;
– Accompagner les comités des protections scolaires et locaux.
– Consulter et orienter différents cas selon le besoin
– Former les RECOPE de Muhangi, Byambwe et Masoyi
– Modérer la formation sur l’entreprenariat.

Fait à Butembo, le 17/2/2020
Pour la FJDF
La Coordination

SUR LE MEME SUJET

Depuis décembre dernier, une épidémie grave dénommée Conavirus a tué plus de 80 victimes dans république populaire de Chine. Vu Lire plus

L'organisation féminine FJDF membre du réseau GADHOP milite pour la promotion des droits de la femme et met l'accent sur Lire plus

La semaine du 3 au 9 février a été dominée par les points essentiels suivants : Le président américain Donald Lire plus

Share
Share
Aller à la barre d’outils