Les nouvelles tueries à répétitives inquiètent le FORUM DE PAIX DE BENI

Share

Lundi 17 février 2020, localité de Halungupa située à 24 kilomètre du centre ville de Beni, sur l’axe routier de Beni-Kasindi, a été la cible des hommes armés habillés en tenue similaire des FARDC dans la soirée vers 19 heures, heure locale. Halungupa se situe à huit kilomètre du centre de négoce de KILYA et partage les limites avec le parc national des Virunga. Il sert pour irrigation de champ de culture de la population de Beni. Et ravitaille plusieurs agglomérations en vivres, notamment la Ville de Beni. Il se trouve en groupement Malambo, dans la zone de santé de Mutwanga, dans le secteur Ruwenzori.

Au cours de cette incursion, les assaillants se sont livrés aux pillages des biens et ont brulé les cases des paisibles populations. Ils ont pris tous les médicaments et matériels de soins du centre de Santé de Halungupa qui prend en charge plus de 8.545 ménages, selon l’infirmier titulaire que FORUM DE PAIX a contacté. Ils ont tiré un coup de balle sur un malade interne au centré de santé qui, aussitôt, a été dépêche de l’hôpital général de référence de Beni pour des soins appropries où il se trouve actuellement.

Selon une source au sein de la Fédération des Entreprises du Congo, antenne locale, ces bandits armés ont pille au total 5 boutiques et 2 pharmacies. Ils ont enlevés des personnes pour les aider à porter leurs butins. La notabilité locale joint au téléphone par FORUM DE PAIX parle de plus de quinze personnes portées disparues mais les enquêtes se poursuivent’ Ils ont tue quatre personnes par arme A feu, parmi lesquelles trois taximen et un agent de l’Agence Nationale de Renseignement ( ANR ), au centre de Halungupa. Selon les explications de la notabilité, ces taximen amenaient les militaires FARDC dr Halungupa sur leurs motos pour une intervention urgente lorsqu’ils ont ete cribles des balles par le présumé ADF’

Les témoins renseignent que les assaillants étaient en grand nombre. Ils ont envahi plusieurs villages de la localité notamment MANZALAO ou ils ont aussi pille des boutiques et pharmacie: NGADU et les autres. c’est dans ces villages que les agriculteurs se rassemblent apres les activit6s chamPdtres.

Jusqu’à 12h00′ de ce mardi 18 février, la notabilité annonce provisoirement 13 morts du cote civils, mais précise que la fouille se poursuit pour ressortir le bilan définitif. Les mêmes témoignages annoncent que les services de sécurité se sont rendus sur le lieu le matin pour la fouille des corps et ont poursuivi l’ennemi qui s’est dirige vers le parc i littorale de la rivière Semuliki, d’ou il serait venu.

Cette situation inquiète la population. Les informations générales font état des passages réguliers des présumés rebelles de I’ADF dans la zone sans inquiéter personne’ Et c’est la première fois que ces affres touchent cette partie du secteur de Ruwenzori.

Ce matin, tous les rescapés ainsi que toutes les populations aux alentours du lieu touché ont plié leurs bagage. Les uns ont pris la direction de Mutwanga-Kasindi et les autres la direction de Beni-Butembo craignant ainsi pour leur sécurité.

Il y a risque que ces déplacements massifs des populations vers les zones présumées calme soient à la base d’une catastrophe alimentaire car, Halungupa constituait un gertroir,t ravitaillement incontournable en vivre pour la ville de Beni’
Recommandation :
A I’inspecteur de ta PNC, Etat-major du Territoire de Beni :
– D’installer urgemment un sous commissariat de la police dans cette agglomération de Halungupa pour permettre que les FARDC entrent plutôt en profondeur pour poursuivi :
l’ennemi qui circulent tel un homme libre dans ce secteur de Ruwenzori ;
Au commandement SOKOLA 1 des FARDC :
– De renforcer les capacités des troupes dans la protection des populations ;
– D’évaluer les opérations et de changer les stratégies adaptées au degré de nuisance de l’ennemi
A I’auditorat militaire Garnison de Beni-Butembo :
– D’interpeller les commandements des unités commandos 312u' » Bataillon Réactiorr
Rapide et 313e’u bataillon commando pour non assistance des personnes en danger car,
la zone est sous leur contrôle et les habitants ne cessaient d’alerter sur les passa$es t-‘t
mouvements suspects du presumé ADF’
A la population :
– De demeurer vigilante en dénonçant tous les mouvements suspects et de suivre l.:
niveau de suivi des alertes qu’elle transmet aux autorités tant militaires que civiles. Au
besoin, détenir un cahier de suivi des alertes

SUR LE MEME SUJET

C'est sous des tirs a l'arme lourde et légère que se sont réveillés ce vendredi 01 septembre 2017, les habitants Lire plus

L’ONG des droits Humains, Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme, ASADHO Nord Kivu membre du réseau GADHOP (Groupe Lire plus

Cette plate forme de 14 associations de défense des droits humains et de paix en RDC lance cette alerte face Lire plus

Share
Share
Aller à la barre d’outils