Butembo, asphaltage de la route, bientôt 4 ans d’arrêt des travaux, GADHOP s’inquiète

Share

COMMUNIQUE DE PRESSE SUR LE RETARD DANS LES TRAVAUX D’ASPHALTAGE DE LA RUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EN VILLE DE BUTEMBO

Le GADHOP reconnait et salue les efforts des autorités locales à aménager les rues et avenues de Butembo, désengorger les rues et avenues, construire des ponts et caniveaux, le cas de Kavitero et de « De l’Eglise » et l’en encourage.

Le Groupe d’Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Paix, GADHOP salue aussi les efforts qui ont conduit au démantèlement du M23 et au lancement des opérations SOKOLA I contre les ADF. Ces questions sécuritaires ne devraient pas faire oublier d’autres priorités de la population du Nord Kivu notamment la question des routes. Sans parler d’autres routes sur toute l’étendue de la Province, particulièrement pour la ville de Butembo, il est inquiétant qu’on va de retard en retard, l’espoir devenant de plus à plus amaigri sur le redémarrage des travaux d’asphaltage de la Rue Président de la République, logeant le Centre Ville de la Ville de Butembo. Alors qu’annoncé pour durer 15 mois depuis 2011 pour moins de 15 km de route, voici maintenant 4 ans que les travaux sont aux arrêts.  Des matériaux abandonnés sur le chantier, les caniveaux tracés commencent à se boucher, mais aucune communication publique n’éclaire la population sur les raisons de l’arrêt de ces travaux.

Le GADHOP regrette qu’alors que le 28 novembre 2013, le Chef de l’Etat en séjour en Ville de Butembo avait promis, au cours d’une communication publique, le redémarrage de ces travaux avant janvier 2014, nous voici, 7 mois après que rien n’est fait. Ce silence inquiète et éveille sur la réelle volonté des autorités de garantir aux congolais l’un de leurs droits. Asphalter les routes, comme d’autres actions de développement rentre dans le cadre des fonctions régaliennes de l’Etat. Ceci n’est nullement une faveur mais un droit des congolais. La population de Butembo ne devrait pas s’agenouiller pour réclamer ses droits.

Le Groupe d’Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Paix constate que ce dernier temps, faute de route bien faite, la poussière en cas de sécheresse et la boue en cas de pluviosité, exposent les citoyens à des maladies graves et prive les citoyens d’un environnement sain, un de leurs droits garantis par l’Article 53 de notre Constitution.

Ainsi le GADHOP recommande ce qui suit :

Au Gouvernement Congolais

  • De poursuivre les travaux d’asphaltage de l’avenue Président de la République dans un délai raisonnable ;
  • De respecter ses engagements de reconstruction de l’Est du pays notamment à travers le STAREC dont on ne voit pas encore d’effets depuis son existence ;
  • De prendre conscience de ses responsabilités devant le peuple en prenant des mesures concrètes pour le rattrapage du retard dans le développement.

Aux élus Provinciaux et Nationaux

  • De s’approprier et défendre les intérêts des leurs bases ;
  • De faire pression sur le gouvernement pour que la population de Butembo soit foxée sur cette question.

Aux autorités locales

  • De poursuivre leur élan d’assainissement et modernisation de la ville de Butembo à travers le désengorgement des rues et avenues et le faire dans le respect des Droits Humains.

A la population

  • D’observer avec esprit critique et soutenir toutes les initiatives visant à valoriser ses droits ;
  • De rappeler à leurs lus leu devoir.

Fait à Butembo le 03  juin 2014

Pour le GADHOP

Moise MUMBERE KAYITAMBYA

Secrétaire Permanent

 

Les Associations Membres Signataires :

  1. Association de Défense des Droits de la Femme, ADDF
  2. Association Africaine des Droits de l’Homme, ASADHO
  3. Association  pour le Développement des Initiatives Paysannes, ASODIP
  4. Action Santé Femme, ASAF
  5. Femmes Juristes  pour la défense des Droits de la Femme, FJDF
  6. Collectif des Femmes Journalistes, CFJ
  7. Femmes Engagées pour la Promotion de la Santé Intégrale, FEPSI
  8. Great Lakes Human Right Program, GLHRP
  9. Human Dignity in the World, HDW

10.  Juristes Engagées pour la Défense des Droits de l’Homme, JEDHO

11.  Syndicat des Femmes Travailleuses, SYFET

12.  Solidarité des Femme pour la Paix et le Développement Intégral, SOFEPADI

13.  Syndicat de Défense des Intérêts des Paysans, SYDIP

14.  Pax Christi Butembo

15.  Solidarité pour la Promotion Sociale et la Paix, SOPROP

 

 

Butembo, asphaltage de la route, bientôt 4 ans d’arrêt des travaux, GADHOP s’inquiète

Share

COMMUNIQUE DE PRESSE SUR LE RETARD DANS LES TRAVAUX D’ASPHALTAGE DE LA RUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EN VILLE DE BUTEMBO

Le GADHOP reconnait et salue les efforts des autorités locales à aménager les rues et avenues de Butembo, désengorger les rues et avenues, construire des ponts et caniveaux, le cas de Kavitero et de « De l’Eglise » et l’en encourage.

Le Groupe d’Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Paix, GADHOP salue aussi les efforts qui ont conduit au démantèlement du M23 et au lancement des opérations SOKOLA I contre les ADF. Ces questions sécuritaires ne devraient pas faire oublier d’autres priorités de la population du Nord Kivu notamment la question des routes. Sans parler d’autres routes sur toute l’étendue de la Province, particulièrement pour la ville de Butembo, il est inquiétant qu’on va de retard en retard, l’espoir devenant de plus à plus amaigri sur le redémarrage des travaux d’asphaltage de la Rue Président de la République, logeant le Centre Ville de la Ville de Butembo. Alors qu’annoncé pour durer 15 mois depuis 2011 pour moins de 15 km de route, voici maintenant 4 ans que les travaux sont aux arrêts.  Des matériaux abandonnés sur le chantier, les caniveaux tracés commencent à se boucher, mais aucune communication publique n’éclaire la population sur les raisons de l’arrêt de ces travaux.

Le GADHOP regrette qu’alors que le 28 novembre 2013, le Chef de l’Etat en séjour en Ville de Butembo avait promis, au cours d’une communication publique, le redémarrage de ces travaux avant janvier 2014, nous voici, 7 mois après que rien n’est fait. Ce silence inquiète et éveille sur la réelle volonté des autorités de garantir aux congolais l’un de leurs droits. Asphalter les routes, comme d’autres actions de développement rentre dans le cadre des fonctions régaliennes de l’Etat. Ceci n’est nullement une faveur mais un droit des congolais. La population de Butembo ne devrait pas s’agenouiller pour réclamer ses droits.

Le Groupe d’Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Paix constate que ce dernier temps, faute de route bien faite, la poussière en cas de sécheresse et la boue en cas de pluviosité, exposent les citoyens à des maladies graves et prive les citoyens d’un environnement sain, un de leurs droits garantis par l’Article 53 de notre Constitution.

Ainsi le GADHOP recommande ce qui suit :

Au Gouvernement Congolais

  • De poursuivre les travaux d’asphaltage de l’avenue Président de la République dans un délai raisonnable ;
  • De respecter ses engagements de reconstruction de l’Est du pays notamment à travers le STAREC dont on ne voit pas encore d’effets depuis son existence ;
  • De prendre conscience de ses responsabilités devant le peuple en prenant des mesures concrètes pour le rattrapage du retard dans le développement.

Aux élus Provinciaux et Nationaux

  • De s’approprier et défendre les intérêts des leurs bases ;
  • De faire pression sur le gouvernement pour que la population de Butembo soit foxée sur cette question.

Aux autorités locales

  • De poursuivre leur élan d’assainissement et modernisation de la ville de Butembo à travers le désengorgement des rues et avenues et le faire dans le respect des Droits Humains.

A la population

  • D’observer avec esprit critique et soutenir toutes les initiatives visant à valoriser ses droits ;
  • De rappeler à leurs lus leu devoir.

Fait à Butembo le 03  juin 2014

Pour le GADHOP

Moise MUMBERE KAYITAMBYA

Secrétaire Permanent

 

Les Associations Membres Signataires :

  1. Association de Défense des Droits de la Femme, ADDF
  2. Association Africaine des Droits de l’Homme, ASADHO
  3. Association  pour le Développement des Initiatives Paysannes, ASODIP
  4. Action Santé Femme, ASAF
  5. Femmes Juristes  pour la défense des Droits de la Femme, FJDF
  6. Collectif des Femmes Journalistes, CFJ
  7. Femmes Engagées pour la Promotion de la Santé Intégrale, FEPSI
  8. Great Lakes Human Right Program, GLHRP
  9. Human Dignity in the World, HDW

10.  Juristes Engagées pour la Défense des Droits de l’Homme, JEDHO

11.  Syndicat des Femmes Travailleuses, SYFET

12.  Solidarité des Femme pour la Paix et le Développement Intégral, SOFEPADI

13.  Syndicat de Défense des Intérêts des Paysans, SYDIP

14.  Pax Christi Butembo

15.  Solidarité pour la Promotion Sociale et la Paix, SOPROP

 

 

Vous aimerez aussi...