Double assassinat à Butembo, la population craint l’infiltration des égorgeurs

Share

En l’espace de deux jours, deux assassinats viennent d’être reportés dans deux Quartiers de la Ville de Butembo, en Comune Kimemi, samedi 21 février et dimanche 22 février 2015. Les auteurs de ces assassinats, des hommes armés, ne sont pas jusque là identifiés.

Des sources officielles indiquent que samedi 21 février 2015, des hommes armés ont fait incursion dans un domicile situé en Cellule Vuhika au Quartier Katwa vers 21 heures. Après avoir exigé de l’argent de leur victime, ils ont ensuite tiré sur le père de famille, Monsieur Jean Bosco, boucher de profession. Les balles ont aussi atteint son épouse et sa fille. Le défunt, Monsieur Kambale Kadeu alias Kapambas a été mis en terre dimanche alors que les blessés sont admis dans une structure sanitaire locale. Visiblement, les assassins avaient été informés du versement d’argent entre les mains de leurs victimes. Kadeu venait de recevoir les frais des cotisations d’une organisation syndicale des fournisseurs de bétail, dont il est l’un des responsables. C’est exactement cet argent que ces bandits avaient réclamé.

Cet assassinat est venu jeter de l’eau trouble dans le verre, alors que la population de la Ville de Butembo venait de passer quelques mois sans plus entendre parler d’assassinats, moins encore d’enlèvements et kidnappings, depuis le départ de l’ancien Commandant de la Police Nationale Congolaise, District de Butembo, le Colonel Blaise Dimundu Kiasse. Son départ ainsi que celui d’autres commandants de la Police et des responsables de l’Agence Nationale de Renseignement était réclamé part plusieurs couches sociales dont des partis politiques de l’opposition qui accusaient ces responsables d’avoir échoué à sécuriser la population, à la suite de plusieurs cas d’enlèvements, kidnappings, assassinats etc.

Cas isolés ou regain d’insécurité ?

En plus des cas de cambriolage et des tentatives d’enlèvement actuellement signalés, un autre cas d’assassinat d’un changeur de monnaie est venu écrouer la nouvelle administration sécuritaire de la ville de Butembo. Monsieur Katembo Vindu Valyaghe alias Biondi, a été abattu à son domicile situé au Quartier Kitulu, en Cellule Kikuluba au Sud-ouest de Butembo, dimanche soir vers 21 heures. Selon le témoignage de l’un des fils du défunt, les bandits armés ont fait incursion dans la maison et ont torturé son père en lui exigeant de l’argent. Malgré qu’il leur avait remis l’argent qu’il possédait, ces bandits lui ont ôté la vie, en tirant en balles réelles,  blessé son épouse à l’arme blanche avant de se volatiliser dans la nature. Réagissant à cette insécurité, le Commandant de la PNC Ville de Butembo, le Colonel Richard Mbambi Kingana a invité, relayant l’appel du Maire, la population à collaborer avec les services de sécurité pour dénoncer les bandits présumés. « L’insécurité est une affaire de tout le monde et non seulement de la Police», a indiqué le Colonel Richard.

Pour sa part, le GADHOP condamne ces nouvelles formes de violations des droits humains et invite les autorités à prendre leurs responsabilités pour mettre la main sur cette bande qui refait écho dans la ville.

Deogratias KAKULE SIKU

Communication, Droits Humains et Bonne Gouvernance GADHOP

Vous aimerez aussi...