MEMORENDUM DES ASSOCIATIONS MEMBRES DU GADHOP DE LA VILLE DE BUTEMBO

Share

MEMORENDUM DES ASSOCIATIONS MEMBRES DU GADHOP DE LA VILLE DE BUTEMBO

Au terme de la rencontre des Associations Membres du GADHOP de la ville de BUTEMBO le vendredi 27 Juillet 2012, de sérieuses inquiétudes ont été soulevées sur l’instabilité et la guerre qui continuent dans presque tous les territoires de la province du Nord KIVU. Il s’agit de la guerre de ce mouvement dit du 23 Mars, M23 qui selon toutes les informations en notre possession est une agression rwando-Ougandaise. Même si le gouvernement Congolais n’a pas encore accusé formellement l’Ouganda, nos sources assez bien informées et qui ont vérifiées cette présence ougandaise sur le sol congolais parlent des troupes ougandaises présentent dans le secteur de RWENZORI en territoire de BENI et dans le Graben albertin, la vallée de la Rivière SEMULIKI, dans les environ de KARURUMA. Cette présence ougandaise est aussi signalée sur la ligne des fronts du côté des mutins du M23. Rappelons-le, cette guerre a commencé dans le territoire de MASISI et maintenant se poursuit dans le territoire de RUTSHURU et de NYIRAGONGO. Le territoire de WALIKALE est sérieusement secoué par un enchevêtrement des guerres entre groupes armés locaux et étrangers contre les forces loyalistes. Le territoire de LUBERO vit au quotidien une insécurité caractéristique, où pillage, violation des droits de l’homme et même des tueries se côtoient. Les différentes villes au sein de la province ne sont pas non plus à l’abri de cette insécurité, avec des tracts de menaces d’attaques retrouvés dans quelques unes des villes du Nord KIVU, BUTEMBO et BENI.

Cette situation met la population dans une psychose permanente et une peur du lendemain s’installe.

Pour cet effet, les 8 Associations Membres du GADHOP de la ville de BUTEMBO demandent :

–        A tous les élus de Beni-Lubero et de toute la province du Nord KIVU de s’impliquer dans la recherche de solution d’éradication de ces mouvements armés ;

–        A la population d’être vigilante pour ne pas tomber dans le piège des recrutements, volontaire ou forcé ;

–        Au Gouvernement de prendre sa responsabilité pour protéger les populations de toute la province  du Nord KIVU ;

–        Aux Nations Unies, le GADHOP réitère telle que dit dans la récente déclaration de la Société civile des provinces du Nord et Sud KIVU une application véritable du Chapitre 7 avec des résultats satisfaisants.

 

Fait à BUTEMBO, Le Vendredi 27 Juillet 2012

Pour le GADHOP,

Moise KAMBERE KAYITAMBYA Secrétaire Permanent

Serge BAHATI SIKULI Chargé de la communication

(En annexe, la liste des 8 associations membres du GADHOP signataires)

Vous aimerez aussi...