Nord Kivu : La cité d’Oicha désertée après l’attaque par des ADF présumés mercredi soir

Share

(English version down this) L’attaque a eu lieu la nuit de  mercredi  08 octobre au jeudi 09 octobre 2014, au Quartier Bakaiko, cellule Aliake, vers Mamiki, un coin périphérique de la Cité d’Oicha. Selon des rescapés, les assassins sont arrivés vers 20 heures locales et ont commencé à entrer dans les maisons une à une.

Le bilan de cette incursion inattendue des  ADF présumées en cité d’Oicha est lourd : 9 morts et 4blessés dont un garçon, deux femmes et jeune fille. Parmi les personnes tuées, il y a une femme enceinte et un enfant. Les assaillants tuaient sauvagement en éventrant leurs victime et ou en leur amputant des organes humains. Jusque cet après-midi de ce jeudi, la cité venait d’être désertée à 70 % par ses habitants qui trouvent refuge dans les agglomérations un peu plus sures notamment les villes de Butembo et Beni. C’est surtout la ville de Beni qui vient d’accueillir un nombre important de déplacés. Les habitants de la cité d’Oicha sont apeurés par les déclarations contenues dans des tracts que laissent les assaillants sur leur passage, tracts selon les quels, ils ne pourront arrêter les massacres qu’après avoir tué 3 mille personnes.

Une attaque surprise pour les autorités

Les autorités locales ont pris des dispositions pour inhumer mes victimes et certaines pourraient être enterrées en l’absence de leurs familiers, qui ont déjà fui la cité. Dans l’urgence, les autorités ont tenu une réunion extraordinaire de sécurité pour organiser la riposte et sécuriser la cité. Une source locale informe que cette réunion a été présidée par le Général Muhindo Akilimali Mundos, Commandant des opérations SOKOLA, opérations menées contre les ADF en Territoire de Beni.

Plus de virulence qu’au paravent

Depuis la mort du Général Jean Lucien Bahuma Abamba, des hommes armés assimilés aux ADF ont affiché une agressivité sans pareille. De plus à plus les attaques se rapprochent des centres urbains. Dans une attaque qu’ils ont signée lundi 06 octobre dernier  toujours en Territoire de Beni ils ont fait 6 morts, tuées à la machette, 12 autres blessées et 5personnes  faites otages. C’est en localité de Linzosisene, Groupement Bambuba Kisiki, Secteur Beni Mbau. Là aussi, les assaillants étaient arrivés la nuit de dimanche à lundi 06 octobre 2014 informe la société civile locale. Ils avaient ensuite investi le village, se comportant comme en terre conquise puisque toute la nuit ils bu et dansé.

Deogratias KAKULE SIKU

Coordonnateur Communication, Droits Humains et Bonne Gouvernance GADHOP

North Kivu: The city of Oicha deserted after the attack by the ADFS presumed Wednesday evening  

The attack took place overnight of Wednesday 08 October to the Thursday 09 October 2014, in the District Bakaiko, Aliake cell, toward Mamiki, a peripheral corner of the Oicha City. According to survivors assassins arrived toward 20 local hours and began to enter one by one in houses.  

The balance of this unexpected incursion of the ADFS presumed in city of Oicha is heavy: 9 deaths and 4 wounded of which a boy, two women and a young girl. Among killed people, there is a pregnant woman and a child. Attackers killed savagely while eviscerating their victim and or while amputating them the human organs. Until this afternoon of this Thursday, the city had just been deserted to 70% by its inhabitants who find shelter in agglomerations surer of security notably cities of Butembo and Beni. It is especially the city of Beni that has just welcomed a important number of out of places. Inhabitants of the Oicha city are scared by declarations contained in tracts that left attackers on their passage, tracts according to what, they promise that they won't be able to stop massacres before having killed 3 thousand people. 

An attack full of surprise for authorities 

The local authorities took arrangements to bury the victims and some could be buried in the absence of their familiar that already escaped the city. In the emergency, the authorities held a extraordinary security meeting to organize the riposte and secure the city. According to a local source this meeting has been presided by the General Muhindo Akilimali Mundos, Ordering the SOKOLA operations, leaded against ADF in Beni Territory. 

More virulence than to the screen 

Since the death of the General Jean Lucien Bahuma Abamba the armed men assimilated to the ADF displayed an unequalled aggressiveness. To more attacks come closer besides of the urban centers. In a last attack that they signed Monday 06 last October in Territory of Beni, they made 6 deaths, killed to the machete, 12 other wounded and 5 made hostages. It is in locality of Linzosisene, Grouping Bambuba Kisiki, Sector of  Beni Mbau. The attackers had also, arrived the night of Sunday to Monday 06 October 2014, the local civilian society informed. They had invested the village then, behaving as in conquered earth since all night long, drinking and dancing. 

DEOGRATIAS KAKULE SIKU 

GADHOP Communication, Human Rights and Good Governance Coordinator

 

Vous aimerez aussi...