Nord Kivu: la population saccage le bureau de l’inspecteur de l’auditorat militaire pour complicité dans les violations des droits humains

Share

Des scènes de violences populaires se sont passés à KIRUMBA ce 08 juillet 2017. Des manifestants en colère contre assassinat de Tsongo s’en sont pris au bureau de l’Inspection militaire de KIRUMBA après l’enterrement de cet activiste des Dho et président d’une équipe locale de football. Bilan le bureau détruit et tous les doc administratifs brulés. La police et les Fardc ont intervenu en retard. Les manifestants ont érigés des barricades sur la route BUTEMBO Goma en guise de colère. Ils accusent l’inspection de l’auditorat militaire de kirumba d’être complice de plus de 7 cas d’assassinats dont ceux des défenseurs des droits humains, connus dans cette partie du nord Kivu ces 4derniers mois. La situation est redevenue calme vers la soirée. Les forces vives locales quant a elles exigent la suppression de l’inspection de l’auditorat de KIRUMBA car source de plusieurs violations des droits humains dont assassinats, vols à mains armées, arrestations et détentions arbitraires. Pendant ce temps, depuis l’assassinat de ce défenseur des droits humains 2 jours se sont écoulés ce samedi sans travail dans les cités de KAYINA, kanyabayonga, KIRUMBA et mighobwe pour manifester le ras le bole de la population contre ces atteintes graves aux droits humains. Rappelons que TSONGO SIKULIWAKO ALEX, connu comme dynamique et fervent Ddh âge de 38ANS et père de 4 enfants a été abattu vers 19h40 de jeudi 06 juillet 2017 en cité de KIRUMBA au Qr KINAHWA cellule MULYATA par des hommes armés. Membre de l’ONG :ALDECO: Action pour la liberté et le développement des Communautés Locales où il était d’abord enquêteurs avant de collaborer avec l’ONG Ciddhope.
GADHOP

Vous aimerez aussi...