Nord Kivu: Regain de l’insécurité en Ville de Butembo le GADHOP appelle les autorités à prendre en charge les victimes

Share

Dans un communiqué publié ce mercredi 18 mai 2016, le Groupe d'Associations de Défense des Droits Humains et de la Paix, réseau actif au Nord Kivu appelle les autorités de la Ville de Butembo à prendre en charge les victimes de l'insécurité notamment en payant les soins médicaux des victimes des balles tirées par les bandits. Signé par Jérémie KASEREKA KITAKYA, Secrétaire Permanent de ce réseau, le communiqué appelle aussi les autorités nationales et provinciales à mettre des moyens pour renforcer et équiper la police en vue de sécuriser cette ville d'environs 1 millions d'habitants mais qui ne compte que quelques centaines de policiers, peu équipés.

Le GADHOP encourage aussi les victimes de l'insécurité à recourir à la justice pour rentrer dans leurs droits. Le communiqué relève qu'en l'espace de quelques jours, plusieurs cas d'insécurité, dont des vols à mains armées ont été connus dans la ville sans qu'aucun suspect ne soit mis aux arrêts, ce qui signifie que le danger est encore là, dans la nature. 

Lire en intégralité Communiqué de presse du GADHOP sur l'insécurité urbaine à Butembo

Vous aimerez aussi...