Procès Mamadou. Et si les Congolais étaient de nouveau piégés !

Share

(English version down this) Après la victoire de l’armée RD Congolaise sur les armées rwandaise, ougandaise et les M23 à la fin de l’année 2013, c’est avec beaucoup de courage que les FARDC ont lancé divers fronts contre les milices étrangères et locales. Au Katanga, en Province Orientale comme dans les Kivu, les FARDC sont allées de victoire en victoire. Plusieurs milices appartiennent désormais au passé, l’aventure « arme = accès au pouvoir en RD Congo » a tiré sa révérence ; gare aux non avertis !

Cependant, dans la marche vers la gloire, nous avons perdu des vaillants et pas des moindres dont la disparition dans des circonstances obscures reste une grosse épine dans le pied. Il s’agit des Généraux Mamadou et Bauma : deux héros dans la victoire contre les M23 et les ADF (Allied Democratic Forces).

Le procès contre des suspects dans l’assassinat de Mamadou est en cours dans la ville de Beni. Le décès de son chauffeur avant son audition, le Sergent Major Arsène Ngabu, révèle un malaise caché dans certains rangs devant l’explosion de la vérité.  D’aucuns s’interrogent sur les marges de manœuvres persistantes des forces du mal et soupçonnent une trahison contre le peuple congolais.

Ce qu’il faut savoir des circonstances de la mort des Généraux  Mamadou et Bauma

Le peuple Congolais ne doit pas continuer à chercher très loin la cause de l’élimination physique de ces deux héros : la liberté a un prix, ils ont payé la rançon de la survie de notre nation.

D’ailleurs, les kivutiens n’ont-ils pas inlassablement fustigé la présence d’une armée dans l’armée, le CNDP majoritairement Tutsi comme au Rwanda. D’Accord en Accord, ces anciens du RCD-Goma  se sont imposés dans les Kivu dans un plan de balkanisation dont la RD Congo vient à peine d’être libérée, notamment par la victoire contre les M23.

Si de nombreux Tutsi et Hutu ont perdu leur qualité de militaire par le démantèlement du M23, s’ils ne sont pas frauduleusement réintégrés ; il reste, par contre, des unités entières d’ex-CNDP au Nord et au Sud Kivu, au Nord-Katanga et dans l’Ituri. Ces hommes gardent encore une vraie influence dans l’armée congolaise : savez-vous par exemple que la plupart des hommes à la barre dans le procès Mamadou seraient des Tutsi ? Au Sud Kivu, ils seraient également responsables du massacre des chrétiens pentecôtistes dans la vallée de la Ruzizi. Connaissant l’histoire récente des guerres du Kivu, il ne doit s’agir pour nous d’accuser tel ou tel camp, mais plutôt d’interroger tous les concitoyens : « Existe-t-il une volonté réelle de sortir de ce piège » ?

 

La vengeance du Rwanda

Ceci dit, comprenons que la disparition de ces hommes est le fruit de la vengeance du Rwanda par l’entremise des hommes sous son commandement dans l’armée Congolaise. Il s’agit pour Kagamé de démontrer à Kabila qu’il possède encore une capacité de nuisance malgré le démantèlement du M23. 

Les Congolais devraient de ce fait garder l’œil bien ouvert pour se protéger de la perte des vaillants hommes et du découragement des vrais patriotes.

La preuve d’un coup réussi

Apres la mort du General Bauma, la traque des ADF bat de l’ail. Tandis que ces derniers sont dispersés dans la forêt et privés de la possibilité d’une réorganisation, par petits groupes ils viennent de reprendre des attaques contre les villages dont la dernière date de la nuit du 05 au 06 octobre 2014. Le bilan de cette dernière incursion des ADF à Linzo-Sisene est de 6 morts, 12 blessés et 5 enlevés. En vérité, il faut changer les hommes à la commande !

Fait à Butembo, le 08 octobre 2014

Moise KAMBERE KAYITAMBYA

Secrétaire Permanent – GADHOP

Mamadou Law suit. If Congolese were trapped again!

After the victory of the DR Congo army on Rwandan, Ugandan and the M23 armies at the end of the 2013 year, it is with a lot of courage that the FARDC launched various foreheads against the foreign and local militias. To the Katanga, in Province Oriental as in the Kivus the FARDC went from victory to victory. Several militias belong henceforth to the past, the adventure " arms = access to the power in DR Congo " pulled its reverence; attention to those who are still ignoring the true!

In the march toward the glory we lost the valiant however, and not of the least of which the disappearance in the dark circumstances remained a thick thorn in the foot. It is about the General Mamadou and Bauma: two heroes in the victory against the M23 and the ADF (Allied Democratic Strengths).

The lawsuit against suspects in the murder of Mamadou is in progress in the city of Beni. His driver's death before his audition, the Sergeant Arsène Ngabu, reveals an uneasiness hidden in certain ranks before the explosion of the truth.  Of no wonder on margins of obstinate swindling of the strengths of the pain and suspect a treason against the Congolese people.

What it is necessary to know about circumstances of the death of the General Mamadou and Bauma

Congolese people must not continue to look very far for the reason of the physical elimination of these two heroes: the liberty has a price; they paid for the ransom of the survival of our nation.

Besides, kivutienses they have been advertising not tirelessly the presence of an army in the army, the CNDP in which Tutsi are the majority as to Rwanda. From Agreement to Agreement, these ancient soldiers of the RCD-Goma imposed themselves in the Kivus in a plan of balkanization whose DR Congo has just been hardly freed, notably by the victory against the M23.

So many Tutsi and Hutus lost their soldier's quality by the dismantling of the M23, if they are not restored fraudulently; it remains, on the other hand, of the whole units of ex – CNDP to the North and the South Kivu, to North – Katanga and in the Ituri. These men keep a true influence again in the Congolese army: do you know for example that most men to the rod in the Mamadou suit would be some Tutsis? To the South Kivu they would be also responsible for the massacre of the Christian Pentecostal in the valley of the Ruzizi. Knowing the recent history of wars of the Kivu, it must not be for us about accusing such or such camp, but rather to interrogate all fellow citizen: Does it "exist a real will to come out of this trap "?

The vengeance of Rwanda

After we have clearly expressed this, let's understand that the disappearance of these men is the fruit of the vengeance of Rwanda by interposed of men under its command in the Congolese army. It is about for Kagamé to demonstrate to Kabila that he still possesses a capacity of nuisance in spite of the dismantling of the M23. 

Congolese would owe that made keep the very open eyes to protect themselves of the loss of the valiant men and the true patriot discouragement.

The proof of a successful stroke

It’s important to notice that the track of the ADF beats the garlic after the death of the General Bauma. While ADF troops are dispersed in the forest by small groups and deprived of the possibility of reorganization, they have begun to attack again some villages. Their last action is related at the date of the night of the 05 to October 06, 2014. The balance of this last incursion of the ADF’s to Linzo-Sisene is 6 deaths, 12 injureds and 5 removed. Actually, it is necessary to change men to the Commandment!

Makes to Butembo, October 08, 2014,

Moïse KAMBERE KAYITAMBYA

Permanent Secretary of GADHOP

Vous aimerez aussi...