RDC: Assassinat du Père assomptionniste Vincent MACHOZI le GADHOP exige une information judiciaire contre les autorités sécuritaires de la zone du crime

Share

L'insécurité fait actuellement la une en Ville de Butembo et ses environs. Des cas d'assassinats, enlèvements, vols à mains armés sont devenus légion dans la ville et ses environs. L'insécurité a atteint son point culminant avec l'assassinat du Père Vincent MAMCHOZI par 10 hommes armés à minuit de dimanche à lundi 21 mars 2016 au village de Vithungwe en Chefferie des Bashu, Territoire de Beni, à près de 30 km à l'est de la ville de Butembo. Le GADHOP qui déplore cett assassinat odieux rappelle aussi qu'en l'espace de quelques jours, nombreux autres cas d'insécurité ont été connus dans la ville mais les autorités semblent n'avoir pas pris des mesures sérieuses pour protéger la population, malgré des signes avant courreur sur la gravité de la situation. Dans un communiqué de presse rendu public ce 21 mars 2016, le GADHOP exige des autorités:

  • Une information judiciaire contre les responsables sécuritaires en Chefferie des Bashu pour légèreté dans la sécurisation de la population,
  • Le renforcement des unités des FARDC dans le Graben et des opérations militaires pour contrer la tentative d’établissement d’une base des groupes armés massacreurs dans la Vallée du Graben,
  • D’accélérer la procédure judiciaire contre les suspects déjà arrêtés et détenus sans être jugés,
  • Le renforcement du dispositif sécuritaire autour de la prison de Kakwangura pour éviter que les criminels évadés rentrent poursuivre leurs actions criminelles contre la population.Lire l'intégralité du communiqué en cliquant sur ce lien Communiqué de presse GADHOP sur l'insécurité et assassiants en Ville de Butembo et environs

Vous aimerez aussi...