Territoire de Beni : des bandits armés braquent la résidence d’un commandant de la PNC, blessent une civil et emportent une arme

Share

C’est dans la localité de Museya en plein parc National des Virunga, sur l’axe Kasindi Kyavinyonge que ce fait a eu lieu, vers 20h30. 4 hommes armés ont fait incursion au domicile du commandant de la Police Nationale Congolaise, section de Museya.

Les bandits sont arrivés alors que le commandant et sa famille n’étaient pas encore allés au lit. Aussitôt, ils ont braqué une arme sur cet élément de la police avant de lui exiger de rendre l’arme qu’il détenait dans sa maison pour sa sécurité et celle de l’agglomération. Après avoir réussi leur opération, ces hommes armés se sont retranchés dans le Parc National des Virunga. Sur leur parcours, un civil qui avait tenté d’alerter de leur itinéraire a été blessé à l’arme. Ces bandits ont tiré sur ce civil au niveau de sa hanche. La victime a été admise aux soins à l’hôpital de Kyondo, situé à environs 50 km à l’ouest du lieu du drame. Kambale Mandela Dany, c’est le nom de cette victime dont l’espoir de recouvrer sa santé est moindre à la suite de la gravité de ses blessures.

Une nouvelle ménace contre l’éconolie et l’industrie touristique dans la zone

Le village de Museya, situé à près de 30 km de Kyavinyonge se trouve en plein cœur du Parc National des Virunga, dans une zone en forte sensibilité sécuritaire et qui est un point de passage vers les sites touristiques qui renaissent dans la zone. Par plusieurs fois, nous avons déjà alerté dans nos précédentes publications sur des mouvements d’hommes armés sur cet axe. Il s’agit des infiltrés armés dont la participation est soupçonnée dans les massacres qui se passent en Beni Ville et Territoire. Museya constitue donc une zone d’approvisionnement en hommes et munitions pour des groupes armés non identifiés œuvrant dans la vallée du Graben et sur les axes routes Butembo-Kasindi, via Karuruma. Certains anciens ADF ont même résidé dans cette agglomération déguisés en pêcheurs ou agriculteur ou encore éleveurs. Ainsi cette nouvelle arme partie dans la nature est un nouveau défi sécuritaire dans la zone. Les axes routiers Butembo-Kyavinyonge-Kasindi-Beni sont très fréquentés par des fournisseurs de poissons depuis Kyavinyonge, mais aussi d’autres opérateurs économiques de la zone et plus récemment, des touristes en route pour les sites historiques d’Ishango, et le site à gorille sur le Mont Kyavirimu et ailleurs dans le Parc. Des sources locales informent également que ces derniers jours, des bandes de braconniers sont en pleine reconstitution. L’un d’entre eux a été récemment tué dans le parc, mais le réseau est encore actif autour des villages de Vusorongi, Vuhuya, Kirindera, Ilangira, Vuteri, Kalemi, etc, un danger pour les populations locales et les environnementalistes.

Deogratias K. SIKU

Communication, Droits Humains et Bonne Gouvernance GADHOP

Vous aimerez aussi...